Référencement (SEO) e-commerce : nos 5 étapes clés pour booster votre visibilité

referencement-seo-ecommerce

Le saviez-vous ? 23,6 % des commandes sur des sites e-commerces sont issues des résultats organiques des moteurs de recherche.

Vous l’aurez donc compris, en ne vous intéressant pas au référencement de votre boutique, vous risquez de passer à côté d’une part conséquente de revenu.

Alors au lieu de vous concentrer sur vos autres canaux d’acquisition, pensez tout d’abord à construire une boutique optimisée pour un bon SEO.

Cela prendra du temps certes, mais vos actions seront bien plus rentables pour vous sur le long terme !

Découvrez dans cet article nos 5 conseils actionnables pour optimiser votre site e-commerce.

 

Qu’est que le seo ? Et pourquoi s’y intéresser ?

Bon avant de rentrer dans le dûr, on va quand même vous expliquer ce qu’est le SEO. 

Pour ceux qui n’ont pas connaissance de ce formidable levier, le référencement naturel regroupe l’ensemble des pratiques visant à positionner votre boutique dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Ce levier vous permettra en d’autres termes en travaillant les 3 facteurs clés du SEO (votre contenu, votre autorité et la technique de votre site web) de référencer vos produits, pages catégories, articles de blog, etc. sur des requêtes recherchées par votre audience, en lien avec votre activité. 

À titre d’exemple, pour un e-shop commercialisant des tee-shirts de sport pour homme, l’optimisation de son site web lui permettra de potentiellement ressortir sur des mots-clés comme : 

  • Tee-shirt de sport 
  • Tee-shirt de sport Homme
  • Tee-shirt de sport anti-transpirant 
  • Tee-shirt pour musculation
  • etc.
 

Par évidence, un bon référencement sur des requêtes qualifiées, recherchées par votre audience vous permettra d’accroitre votre visibilité et donc de générer plus de vente sur la durée.

Étape 1 : Analyse et segmentation de votre offre

Tout d’abord, avant d’optimiser la structure de votre site web, vous devrez commencer par segmenter votre offre.

Ici, il s’agira d’élaborer vos grandes familles de produit, en d’autres termes, de regrouper vos produits en fonction de leurs utilités.

Cette étape s’appliquera essentiellement aux e-commerçants commercialisant un grand nombre de produits.

1. Listez et analysez votre offre

Prenons l’exemple d’une entreprise travaillant dans le domaine de la beauté spécialisée dans la vente de crème pour le corps.

Dans le cadre de cette première étape, l’entreprise devra lister dans un premier temps ses différents produits qui pourraient être : 

  • Des crèmes après soleil 
  • Des crèmes nourrissantes 
  • Des gommages pour le corps
  • De l’auto bronzant 
  • Des gouttes nourrissantes pour les cheveux.
  • Et bien d’autres…
 

Suite à ce listing, il faudra passer à la segmentation de l’offre. Et oui, ce sera obligatoire si vous souhaitez avoir une structure User et SEO friendly

2. Place à la segmentation

Maintenant que vous avez listé vos différents produits, il faudra que vous les regroupiez par grande famille. 

Posez vous ces questions : 

Quelle est la particularité de chacun de mes produits ? Quels sont leurs objectifs ? 

En vous questionnant correctement sur vos produits, vous pourrez ensuite les compartimenter en différents groupes. 

Sur ce même exemple, l’entreprise pourrait effectuer une segmentation comme : 

  • Un groupe de produit pour les crèmes pour le corps,
  • Un autre pour les gommages 
  • Pour les masques 
  • Pour les crèmes solaire
  • Etc.

 

En mettant dans chaque catégorie, les différents produits concernés.

Étape 2 : Définissez une arborescence et une structure optimisée SEO

Bien maintenant que vous avez compartimenté vos produits en plusieurs groupes distincts et que vous avez une idée plus claire sur les grandes familles dont est composée votre offre, il vous faudra élaborer la structure de votre site. 

Que ce soit pour des enjeux SEO ou encore d’expérience utilisateur, votre site devra être conçu de la manière la plus intuitive possible.

Catégorisez en déterminant vos niveaux de profondeurs

Comment vos utilisateurs vont-ils naviguer sur votre boutique en ligne ? 

Vont-ils d’abord se rendre sur une page catégories pour ensuite aller sur une page sous-catégorie afin de trouver les produits qui pourraient les intéresser ? 

Ici on parlera du niveau de profondeur de votre site web, il vous faudra déterminer au bout de combien d’étapes vos utilisateurs trouveront ce qu’ils sont venu chercher. 

Toujours dans la thématique de la “beauté”, prenons l’exemple du site de NOCIBÉ.

Ici, pour un utilisateur désirant s’informer sur les différentes crèmes de nuit de nocibé, il y aura trois niveaux de profondeur, c’est-à-dire que l’utilisateur devra effectuer trois clics depuis la page d’accueil avant d’arriver sur la page sous catégorie “crèmes de nuit”.

Une structure précise et bien conçue facilitera votre maillage interne et surtout le parcours d’achat de vos utilisateurs . 

Et qui dit meilleure expérience dit une plus longue navigation et donc plus de ventes pour vous ! 

Travaillez votre maillage interne

Bon parlons un peu plus technique, le maillage interne ! 

Le maillage est l’une des pratiques les plus importantes en référencement naturel visant à lier ou “mailler” vos pages les unes avec les autres.

En effet, en liant vos pages entre elles, vous indiquerez à google comment est construit votre e-commerce. Quelles sont vos principales catégories et quelles sont leurs sous catégories et leurs produits. 

Hors enjeux SEO, le maillage interne aura également son importance en terme d’expérience utilisateur car il facilitera la navigation de vos utilisateurs d’une page A vers une page B.

Dans la même démarche que pour l’arborescence, cela permettra à Google de mieux naviguer et comprendre votre site 

Cela permettra également : 

  • De diffuser du jus seo entre vos pages pour un meilleur positionnement
  • De faciliter l’indexation de vos urls sur les SERPs 
  • Une optimisation de votre budget crawl 
  • Une amélioration de votre page rank 
  • Etc.

Nos tips pour une structure optimisée :

1. Linkez vos pages sous-catégories sur vos pages mères

Une manière simple de lier une catégorie à une dizaine de sous catégories est de faire un listing de liens.

Pour prendre encore une fois l’exemple de Nocibé, nous pouvons constater que leurs différentes pages catégories sont composées d’une dizaine de liens renvoyant vers leurs sous-catégories.

Cette technique vous permettra de mettre en place une structure de maillage interne en silo, allant de vos pages catégories vers vos pages sous-catégories pour enfin atterrir sur vos pages produits.

D’un point de vue seo, Google comprendra plus facilement quelles sont les pages « mères » ou piliers de votre site et pourra détecter leurs pages sous-jacentes.

D’un point de vue utilisateur, vous accompagnerez vos utilisateurs tout au long de leur parcours d’achat !

2. Utilisez des fils d'ariane sur l'ensemble de vos pages

Les fils d’ariane sont fréquemment utilisés sur les sites e-commerces et représentent un moyen simple et efficace d’élaborer un cocon sémantique bien construit !

Souvent situés en haut à gauche des pages catégories, sous-catégories et produits : 

Les fil d’Ariane seront non seulement utiles pour la navigation de vos utilisateurs et également pour indiquer clairement aux moteurs de recherche  quels pages de votre site sont en relation les unes avec les autres. 

Pour vous en dire un peu plus sur leurs structures, les fils d’ariane devraient idéalement est construit de cette façon : 

  • Pour les e-commerces très nichés : Accueil > Catégorie > Produit 
  • Pour les e-commerces disposant de plusieurs types de produit : Accueil > Catégorie > Sous-catégorie > Produit

VOUS DÉSIREZ BOOSTER VOTRE VISIBILITÉ ?

Bénéficiez d'un appel de 30min avec un de nos experts !

Étape 3 : Élaborez une stratégie de mots-clés e-commerce pertinentes

Passons à une des étapes les plus importantes, votre stratégie de mots-clés.

Comme vous le savez, la base du SEO est de se référencer sur les bons mots-clés, ceux pertinents pour votre business, accessibles et idéalement qualifiés pour maximiser vos chances de convertir.

Le plus dur reste encore de bien les sélectionner ! 

Mais alors, comment bien choisir ses mots-clés lorsqu’on est e-commerçant ? 

1. Listez les termes descriptifs de votre offre

La première étape de l’élaboration de votre stratégie de mot-clé sera de décrire votre offre. 

Ici, il s’agira de décortiquer votre service, produit ou encore métier afin d’en déceler le maximum de termes possibles. 

Vous avez forcément quelques termes en tête pour lesquels vous aimeriez être bien référencé !

2. Dénichez des mots-clés connexes

Bien maintenant que vous avez votre premier listing, il vous faudra l’étoffer. 

Afin de vous aider dans cette démarche, vous pouvez également vous servir d’outils comme Semrush ou encore ubersuggest pour découvrir et implémenter de nouveaux mots-clés dans votre stratégie. 

Voici un exemple pour un e commerce spécialisée dans la vente de chaussure pour Homme multi marque : 

Ici avec deux requêtes très basique, nous avons pu faire ressortir 825 mots-clés plus ou moins intéressant pour un e-commerce de chaussure très généraliste.

3. Analysez les mots-clés de vos concurrents

Pour étoffer votre listing de mots-clés, vous pouvez également vous appuyer sur vos concurrents, ceux qui ont déjà des performances organiques solides ! 

Pour cela, rendez-vous sur l’outil SEO que vous préférez, afin d’analyser vos concurrents.

Toujours dans la thématique de la chaussure, nous analyserons le positionnement du site : Shoes.fr

Ici, nous pouvons constater que Shoes.fr, site niché sur la thématique de la chaussure est référencé sur plus de 87 000 mots-clés. 

Pour un e-commerçant proposant le même type de produit, ce sera l’occasion de piocher dans ces différents mots-clés afin de déceler de nouvelles opportunités.

Attention tous les mots-clés ne sont pas bons à prendre, vous devrez évaluer différents indicateurs que nous allons vous lister ci-dessous afin de savoir si oui ou non il sera intéressant pour votre e-commerce de se positionner dessus. 

4. Place à l'analyse :

Soyez sur que vos mots-clés soient tapés

Ça va vous paraître évident, mais plus le volume de recherche d’un mot-clé sera élevé, plus il y aura potentiellement de trafic vers votre site si vous arrivez à vous positionner convenablement sur les premières places de la SERP. 

En déterminant la volumétrie moyenne de vos contenus, vous vous assurez de ne pas fournir d’efforts dans le vent et de toujours avoir un objectif organique derrière chacuns de vos contenus !

Déterminez le niveau de concurrence

Moins il y a de concurrence, plus vous avez de chances de vous classer pour un mot-clé. Surtout lorsque vous démarrez tout juste votre stratégie SEO ! 

En analysant la difficulté de vos mots-clés (KD), vous déterminerez les quick win, autrement dit les meilleurs mots-clés permettant de vous hisser “facilement” en tête des moteurs de recherche.

Restez pertinent par rapport à votre offre 

Dans quelle mesure votre page produit ou catégorie est-elle pertinente par rapport au terme de recherche ? 

Il s’agit d’un facteur de classement majeur fréquemment sous-estimé. 

Maintenez la cohérence avec les mots-clés qui reflètent précisément l’intention de recherche de vos produits, évitez de tromper Google, car cela ne produira pas les résultats escomptés !

Priorisez les bonnes intentions

Choisissez avec soin les mots-clés qui suggèrent une intention d’achat direct ou une volonté d’avoir des informations sur des produits, surtout dans la thématique des chaussures. 

Souvent, une simple analyse du mot-clé peut vous donner des indications sur l’intention de l’utilisateur.

Par exemple, si votre boutique en ligne se spécialise dans les baskets de course, le mot-clé « acheter baskets de running légères » montre une intention d’achat claire. 

En revanche, le mot-clé « dernières tendances en matière de baskets » pourrait indiquer un intérêt pour la découverte de nouveaux modèles. 

En ciblant judicieusement ces mots-clés spécifiques à chaque intention, vous améliorez la pertinence de votre site et optimisez votre présence dans les résultats de recherche.

Étape 4 : Construisez des catégories et fiches produits optimisées

Passons au concret maintenant et voyons comment optimiser au mieux les pages  fiches produits.

Vous allez voir, c’est un peu technique, mais ça en vaut le coup !

1. Optimisez vos métadonnées.

Ah les fameuses métadonnées, des éléments essentiels pour toute bonne optimisation !

Ici, on parlera plus précisément de données structurées, de méta-titres et des méta-descriptions.

Vous savez, les liens qui apparaissent lorsque vous effectuez une recherche sur Google ou d’autres moteurs de recherche.

Eh bien, figurez-vous que leur optimisation est essentielle pour le bon référencement de vos fiches produits !

Le méta-titre

indispensable pour l’optimisation SEO de vos fiches produit, vos balises meta-titres font partie des éléments sur lesquels il ne faudra pas faire l’impasse.

Pourquoi est-ce si important ? Car Google se base sur son optimisation pour comprendre de quoi parlent vos pages et sur quels mots-clés il devrait les positionner.

Pour les optimiser correctement, il faudra donc :

  • Insérer les mots-clés sur lesquels vous souhaitez que vos pages se positionnent.
  • Ne pas dépasser 60 caractères.
  • Essayer de le rendre attrayant pour un plus gros CTR.

La méta-description

La méta-description n’aura pas d’influence directe sur le classement de l’un de vos produits, dans le sens où il n’y a pas d’intérêt en termes d’optimisation on-site à réinsérer votre mot-clé cible.

Par contre, votre méta-description vous servira à persuader les utilisateurs des moteurs de recherche de cliquer sur votre site plutôt qu’un autre.

En toute honnêteté, sur quoi cliqueriez-vous entre :

Nos chaussures pour Homme de [nom de marque]” et “Découvrez nos meilleures ventes de chaussures pour Homme – Essayez [nom de marque]”.

La deuxième est plus incitative n’est ce pas ? 

Pour rédiger une bonne méta-description, voici ce que vous devrez faire : 

  • Ne pas dépasser 160 à 165 caractères.
  • Utiliser des verbes d’actions.
  • Répondre au besoin principal de votre client.
  • Inciter à l’action.

Bonus : Les rich snippets

Petit bonus pour vous démarquer encore plus de vos concurrents ! 

Les rich snippets, ou extraits enrichis, font également partie de la grande famille des métadonnées, et on en trouve de toutes sortes.

En tant qu’e-commerçant cherchant à vous positionner dans des secteurs très concurrentiels tels que le textile ou encore la beauté par exemple, il sera judicieux d’enrichir vos pages produits de ces éléments afin de faire la différence.

Toutes les pages disposent de méta-titres et de méta-descriptions, cependant, elles ne possèdent pas toutes de rich snippets.

Et croyez-nous, ça fait vraiment la différence en termes de CTR !

Voici quelques rich snippets que vous pourriez utiliser pour votre site e-commerce :

Les extraits d’avis 

Vous avez de bons avis sur certains de vos produits ? Ajoutez-y des extraits d’avis pour convaincre votre audience que vos produits sont les meilleurs et vont les satisfaire !

Les informations relatives au prix 

Vous pouvez également attribuer à vos pages produits et catégories des informations liées au prix, incitant les utilisateurs à cliquer si vous avez des offres intéressantes.

L’état des stocks

Fini les taux de rebond astronomiques lorsqu’un de vos produits n’est plus en stock, grâce à cette donnée structurée, vous pourrez afficher directement sur les SERPs de Google la disponibilité de vos produits.

Vos utilisateurs vous remercieront de la frustration épargnée !

2. Ayez un balisage Hn optimisée

On parlait juste avant de bien structurer l’arborescence de votre site web et bien ça vaut aussi pour vos fiches produits !

Bon, avant de vous dire comment bien les structurer, on va quand même vous expliquer ce qu’est un balisage Hn. 

Grossièrement, ce sont des ensemble de balises HTML permettant de classifier votre contenu et d’indiquer aux moteurs de recherche de quoi parlent principalement vos pages et quels angles et questions traitent elles. 

D’ailleurs pour les intéressés, on a fait un article complet sur le sujet : QU’EST-CE QU’UNE BALISE HN ?

Pour comprendre un peu plus cet aspect du référencement naturel, nous prendrons comme exemple une des fiches produits de Glisshop.com

Ici GlissShop.com réuni beaucoup de bonnes pratiques dans l’optimisation de balisage Hn : 

  • Le H1 comporte le mot-clé cible indiquant à Google que la requête principale est “Ski Alpin Experience 82 Basalt Konect”
 
  • Le balisage est bien structuré avec un <H1>, des  <H2> et des <H3>
 
  • On y retrouve des questions fréquemment posées, en lien avec le produit 
 

3. Apporter du contenu pertinent à vos fiches produits 

Le contenu reste la base du référencement ! 

Plus vos fiches produit seront complètes, plus vous aurez de chances de bien positionner vos produits.

Mais comment apporter plus de contenu sur vos fiches produit hors descriptif ? 

Il faudra vous poser les bonnes questions, en vous demandant concrètement ce que ce demande vos utilisateurs en se rendant sur vos grandes familles de produits. 

Se posent ils des questions sur la qualité de vos produits ? Sur leurs composants ? Sur le type de produits les plus adaptés à leurs besoins ? 

Pour vous aider dans cette réflexion, utilisez les PAA et recherche associées de Google !

Ou autrement vous pouvez vous servir d’outils comme Answer The Public, pour dénicher des questions que se posent des internautes lors d’une recherche spécifique.

Étape 5 : Développez l'autorité de votre e-commerce

Le netlinking ça vous parle ? C’est un des trois pilier du SEO et consistera à accroitre votre popularité aux yeux de Google ! 

Comment ça ? c’est simple, google attribue également beaucoup de valeur aux sites web disposant d’une forte autorité. C’est à dire que plus un site web aura des liens de qualité pointants vers lui, plus Google considérera ce site comme fiable et pertinent.

Pour vous faciliter la vie, nous vous avons préparer 5 techniques applicables dès maintenant pour booster l’autorité de votre boutique en ligne. 

1. Inscrivez-vous dans des annuaires

Le ninja linking est l’une des manières les plus simples d’accroître le nombre de liens entrants et de commencer à renforcer son autorité facilement.

La technique la plus répandue consiste à trouver des annuaires vous permettant d’inscrire votre site e-commerce parmi leurs références, mais attention, il vous faudra être rigoureux dans votre sélection, car de nombreux annuaires peuvent ne pas être bénéfiques pour votre site web, bien au contraire.

À l’aide d’outils comme Majestic, vous devrez vérifier si les annuaires que vous avez sélectionnés présentent de bonnes métriques et semblent fiables pour vous y faire un lien.

2. Les comparatifs produits

Encore une petite astuce orientée ninja linking !

Vous êtes un site e-commerce, pourquoi ne pas aller voir du côté des comparateurs de produits ?

Dans le même esprit que les annuaires, vous pourrez, sur les comparatifs, ajouter des liens vers votre site web et surtout vers vos produits !

Toujours dans une démarche « safe », nous vous conseillons de toujours analyser la qualité des comparatifs que vous avez sélectionné.

3. Le Guest blogging

Il y a forcement des bloggeur ou médias qui parlent de votre produit ou du moins de votre secetur d’activité ! 

Alors pourquoi pas leur proposer un article invité ? 

Cette technique totalement différente des deux précédentes, consistera à aller « demarcher » ou plutôt échanger un lien sur un site web contre un article de blog bien rédigé. 

En gros, vous leur proposé la rédaction d’un article bien rédigé sur votre thématique et en contrepartie vous vous permettant dans ce même contenu d’y implémenter un lien.

C’est un échange gagnant, gagnant, le médias en question obtient un article rédigé totalement gratuiteemnt et vous un lien sur un médias ou blog influent ! 

4. Le link batting

Le link baiting, ou l’art de créer un contenu qui suscite l’engagement et l’intérêt des utilisateurs, est une stratégie visant à attirer naturellement des liens vers votre site web.

En pratique, il s’agit de produire du contenu particulièrement captivant et informatif de manière à inciter les internautes à partager spontanément votre contenu sur leurs propres sites.

idéal, si vous avez un espace blog sur votre e-commerce, cette stratégie vous permettra en faisant des articles à forte valeur ajoutée comme « des tops », « des guides », etc. d’acquérir des liens naturellement vers ces différents contenus et par conséquent d’augmenter l’autorité de votre boutique en ligne ! 

En résumer :

Pour référencer au mieux votre site e-commerce vous devrez : 

  • Étape 1 : Analyse et segmentation de votre offre
  • Étape 2 : Définissez une arborescence et une structure optimisée SEO
  • Étape 3 : Élaborez une stratégie de mots-clés pertinentes
  • Étape 4 : Construisez des catégories et fiches produits optimisées
  • Étape 5 : Développez l’autorité de votre e-commerce

 

Si vous désirez aller plus loin, vous pouvez également consulter cet article : 15 trucs & astuces pour optimiser votre e-commerce

Le sommaire

ON PREND CONTACT ?